Interview d’un Saucisse Guy : Nathanaël

Non, ils ne s’appellent pas Guy (ce qui facilitera la vie à tous les Pierre adeptes du film Rrrrrrh !). Les Saucisse Guys sont reconnaissables très facilement en soirée. Pour commencer, ils se trouvent dans une carriole, occupés à gérer la préparation de vos hot-dogs. Une fois que vous les avez localisés, plusieurs indices doivent vous mettre la puce à l’oreille : ils portent une chemise à carreaux rouge et bleu marine, ils sont souriants et à votre disposition pour préparer votre Dandy de Montmartre, Bobo du Canal, Fêtard de Bastille ou Flâneur du Marché. C’est bon vous en avez repéré un ? How lucky you are …

 

Mais le Saucisse Guypeut aussi œuvrer à temps plein, dans les coulisses de cette grande maison de la gastronomie française qu’est Monsieur Saucisse. Au quotidien, il peut vous répondre au téléphone (s’il en a envie), vous envoyer un devis (ça il en a toujours envie), et vous proposer la meilleure configuration possible pour votre événement (il ne sert pas faire autrement que parfaitement).

 

Mais qui sont-ils vraiment ? Comment leur est venu cette envie de préparer de bons petits pains dans lesquels ils glissent une saucisse issue de salaisons françaises ? Comment faire pour devenir un Saucisse Guy ? Aujourd’hui on lève le voile sur ces questions qui vous empêchent sûrement de trouver le sommeil le soir.

 

  1. Bonjour Nathanaël, merci de répondre à toutes nos questions !

 

C’est avec beaucoup de plaisir !

 

  1. Quel âge as-tu ?

 

J’ai bientôt 29 ans !

 

  1. On peut dire 28 ans et demie ?

 

Ça me ferait très plaisir oui …

 

  1. Quel bon vent t’a porté jusqu’à ces belles contrées de la Saucisse ?

 

Jusqu’à présent je n’avais connu que le monde de l’automobile pour des marques généralistes et haut de gamme.

 

  1. Ah ! Tu étais pilote pro et lorsque tu as vu une carriole Monsieur Saucisse tu t’es dit que c’était un challenge que tu ne pouvais repousser ?

 

Je vendais des assurances en fait …

 

  1. D’accord, rien à voir avec les hot-dogs en réalité.

 

Pas vraiment ! Au début, mon job c’était plus de la vente de véhicules neufs à des particuliers ou des professionnels. C’est ensuite que j’ai bifurqué dans l’assurance automobile …

 

  1. Excuse-moi hein, mais plus on avance et moins le lien avec Monsieur Saucisse semble évident …

 

C’est pourtant super simple : monde de l’automobile, débardeur, métier manuel, mains dans le cambouis, doigts sales, gel antibactérien qui élimine 99,9% des bactéries, hygiène maximale, cuisine professionnelle, Monsieur Saucisse.

 

  1. Sérieusement ?

Absolument pas.

 

  1. Normalement c’est mon rôle de charrier les gens …

 

Oui mais c’est parce qu’avant je n’étais pas là.

 

  1. On ne va pas s’entendre. Donc, concrètement ?

 

L’envie de mêler ma vie privée et ma vie pro. J’adore cuisiner, j’aime tout ce qui se rapproche des métiers du gout, des saveurs. J’ai vu passer une annonce à un moment où professionnellement j’avais des envies d’ailleurs, j’ai postulé et j’ai rencontré Aimé et Antoine, les deux fondateurs !

 

  1. Et tu es arrivé en tant que Business Developper début Mars. Tout se passe bien jusqu’à présent (oublie pas que l’on est sur le blog de Mr Saucisse, tout avis négatif sera supprimé) ?

 

**Réponse supprimée**

 

L-O-L (ne partez pas, il y a encore plein de blagues dans cet article)

 

Pour l’instant tout se passe très bien même ! C’est une super expérience, je fais mon nid, j’ai participé à mes premiers événements et eu des échanges prometteurs avec plusieurs partenaires potentiels. Le kiff quoi …

 

  1. Sans transition, quelle est ta couleur préférée ?

 

Bleu, facile.

 

  1. Ton animal totem

 

Le chat.

 

  1. Les questions avaient fuité ??

 

Toute personne normalement constituée doit connaitre la réponse à ces questions.

 

  1. Ok t’es chaud et tu remets en question la connaissance que j’ai de moi-même. Une autre question : Team trottinette électrique ou piéton ?

 

Team piéton qui déteste la team trottinette électrique.

 

  1. Avant Monsieur Saucisse, quel rapport entretenais-tu avec les hot-dogs ?

 

Je faisais fausse route. J’étais sur le chemin des mécréants et je ne m’en rendais pas compte.

 

  1. Carrément …

 

Je pensais, à tort, que le hot-dog était de la junkfood, pas tasty… Les hot-dogs pour moi c’était au supermarché, dans un bel emballage Charal, à réchauffer au micro-onde, avec un pain mouillé, une moutarde sans gout et une saucisse en caoutchouc.

 

  1. Rassure-nous, t’as pas dit ça à l’entretien d’embauche … ?

 

Nan mais attend, ça c’était avant de rencontrer Monsieur Saucisse ! Maintenant je sais qu’un hot-dog ça peut être « plein les pupilles, plein les papilles » !

 

  1. Si, dans une autre vie, tu étais réincarné en hot-dog, comme ce sera sûrement le cas (les gens ne s’y préparent pas assez d’ailleurs), tu aimerais être lequel : Fêtard de Bastille, Dandy de Montmartre, Flâneur du marché ou Bobo du canal ?

 

Hum … Je dirai le Dandy de Montmartre … Je pense que je suis carrément plus un dandy de Montmartre qu’un mec déchiré à Bastille. Et les autres sont un peu trop healthypour moi donc c’est un bon compromis le Dandy : un petit confit d’oignons déglacés vinaigre, de jeunes pousses de mâche et des oignons croustillants. La classe quoi !

 

  1. En Australie, la population est divisée sur un sujet fondamental : la place des oignons dans le hot-dog. Certains militent pour qu’ils soient sur la saucisse, d’autres le mettent en dessous. Quelle est ta position sur le sujet ?

 

Au-dessus de la saucisse, et j’irai même plus loin que ça …

 

  1. Nan, déconne pas Nathanaël …

 

Si … Pour moi, c’est même au-dessus de la mâche ! Je suis un extrémiste, un puriste de l’oignon !

 

  1. On va devoir mettre un terme à cet entretien.

 

Bah pourquoi ? On n’a même pas encore parlé de …

 

Bip Bip Bip …

 

Toi aussi du rêve de travailler ton trait de sauce, ou au contraire, porter haut les revendications de la team « oignons au-dessus de la mâche » ? Alors rejoins notre grande famille de Saucisse guys en envoyant un mail à antoine@monsieursaucisse.fr.